Les thés blancs : pour des expériences délicates et florales

Le thé blanc, Appelé aussi yin Zhen , est un thé dont la fabrication est simple et ayant subi le minimum de transformations.: les bourgeons et plus jeunes feuilles du théier Camellia sinensis sont cueillies, ces derniers ne font ensuite l’objet que de très peu d’oxydation et aucune torréfaction, ni flétrissage, roulage, ni même fermentation. Enfin, elle est séchée de la manière la plus simple , ce qui fait qu’il conserve le plus de vertus et de propriétés.

Un thé peu oxydé aux milles vertus

Le théier du thé blanc est une plante médicinale. De ce fait, il a des propriétés thérapeutiques. Il est réputé capable de guérir plus de 60 maladies et d’ailleurs, il y a des siècles, il a été consommé par un empereur chinois comme antidote de plusieurs maladies. Parmi eux, on retrouve l’hypertension artérielle. Effectivement, cette boisson contribue à la baisse de tension artérielle. De même, sa consommation aide à prévenir les risques de cancer car il renforce le système immunitaire. Il contribue également à la santé bucco-dentaire. Par ailleurs, c’est un puissant antioxydant qui permet de lutter contre le vieillissement des cellules, il possède en outre des propriétés amincissantes.

La douceur et la délicatesse d’une fleur dans une tasse

Le thé blanc est une boisson légère facile de digestion. Il a une très faible teneur en théine et c’est pourquoi, sa consommation même en grande quantité ne produit point des risques de trouble du sommeil. C’est une boisson très douce, avec des goûts et des saveurs florales, d’ailleurs, il est très prisé par sa tendresse en bouche. Elle se marie complètement avec des parfums d’ agrume. Les connaisseurs conseillent la consommation du thé blanc en vrac, selon eux, ces derniers sont les meilleurs côté goût.

Un thé  rare et prestigieux

Cette boisson est encore peu connu en Occident. C’est le thé des grands palais et des connaisseurs . Cependant, il se vend très cher car sa culture est encore rare et comme on l’a évoqué plus haut, il y a une très forte sélection dans sa cueillette. De ce fait, l’offre est largement inférieur à la demande mais en même temps, ce prix fait tout le prestige du thé blanc. Il est considéré comme la perle rare du thé, par opposition aux thés vulgarisés. D’ailleurs, dans sa commercialisation, certains commerçants lui consacre une « édition prestige », ou le nomme encore « thé impérial ».  A consommer chaud ou froid, C’est le thé raffiné par excellence.